Quand un épisode de Plus Belle La Vie te donne une leçon d'entrepreneuriat...

14.02.2017

 

 

 

 

 

Ouais j’sais! Entre Plus Belle La Vie, Sous le Soleil, et Julien des Marseillais, j’vous fais rêver  ! Celles qui ont imprimé leur Agenda savent de quoi j’parle!

 

J’suis donc devant un épisode où Blanche Marci se casse la tête avec son nouveau manuscrit dont le thème est un thème historique, un truc de 1614, je ne sais même plus le nom. Avant, elle a écrit deux livres à succès plus populaires. D’après les personnes à qui elle a demandé de lire le livre avant de voir son éditeur, le livre est chiant, trop précis, trop historique, trop détaillé, trop tout. Nathan, l’ex-cancre devenu prof d’anglais contractuel, lui confie qu’il s’est beaucoup ennuyé … Elle, elle pète un câble! Namétyconnaisriengnagnagna.

Son éditeur se pointe: ranatapé de votre livre, nous, on veut bien éditer mais dans votre style précédent : plus populaire.

« Mais heuuuuuu, j’veux écrire de la plus grande littérature, moi! J’ai besoin d’une autre forme de reconnaissance« , qu’elle dit, la dame (bah tiens), « je ne veux plus être rangée dans la case des écrivains pas vraiment écrivains qui écrivent pour divertir », qu’elle dit encore, la dame (bah tiens), et « Pourtant c’est tellement facile pour moi! Ça me vient tout seul! Alors que mon roman historique n’est que douleur. », qu’elle dit, la dame. Question fatale de Nathan: « Les gens ont été touchés parce qu’ils se sont identifiés aux personnages. Tes livres ont touché des milliers de gens, ça veut bien dire que c’est de la vraie littérature. Et franchement, t’as kiffé écrire ton roman historique? Na. T’as écrit, c’est très bon, très poussé, mais et ton plaisir, dans tout ça? Alors que si t’as kiffé écrire l’histoire de Patrickmachinbidule, pourquoi ne pas continuer? »

 

Quelles GRANDES LECONS D’ENTREPRENEURIAT (merci PBLV :p ) en retire-t-on?

 

 

–> Que par souci de reconnaissance, on est prête à faire n’importe quoi, même à faire quelque chose qu’on n’aime pas et qui nous fasse souffrir!

–> Que ce besoin de reconnaissance n’est autre que le besoin de reconnaissance des pairs et non la satisfaction des lecteurs, en gros, pour se sentir appartenir aux cercles des écrivains intellectuels

–> Que donc, elle ne comble pas le même besoin ni les mêmes envies. L’intention n’est donc pas la même que lors de l’écriture de son premier livre

–> Que donc, il est tout à fait logique que personne n’en veuille. On ressent à quel point elle a pas kiffé une seconde

–> Ça nous apprend aussi que dans le pur kif, on produit de très bonnes choses, de qualité excellente, pour lesquelles les clients sont au rendez-vous

–> Que lorsque nous sommes dans notre génie, lorsque nous ne cherchons pas les complications, tout est fluide et facile!

 

C’était la leçon du jour de PBLV ! Qui dit mieux?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Cris du Coeur et Appel de l'Humanité

27.11.2018

La concurrence telle qu'on nous la montre, c'est has been et c'est tant mieux...

23.01.2018

1/10
Please reload

Vous aimerez peut-être:

 

Hello à toutes et Bienvenue ! 🙂

 

Je suis Céline et je vous aide à créer le style de vie qui colle VRAIMENT à votre personnalité et vos aspirations, à travers le biais de l'entrepreneuriat, ou pas ;) ! 

J'aide toutes celles qui se sentent étriquées dans cette société aussi has been que source de tous les possibles, à se libérer des conditionnements pour créer LEUR vie de kifs. Si vous êtes ici, apprêtez-vous à retrouver votre âme d'enfant, vous réveiller après un loooooong sommeil, entrevoir le soleil de la vie, et lui ouvrir les bras. 

 

Enfin! 💃

© 2017 Les Serial Kiffeuses - Marque Déposée - Tous droits réservés

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle