Comment bien préparer sa participation à un Salon Professionnel? - Partie 1 -

13.03.2017

 

 

 

 

Hello Girls!

 

Aujourd’hui, en ce samedi matin de Mars où j’aurais pu dormir mais où mon chat a décidé de faire des siennes, je me suis dit « Tiens, je vais écrire sur « Comment organiser sa participation dans un Salon professionnel? »  Oui parce que dans mon ancienne vie, j’étais conseillère en image et coach professionnelle. J’ai donc à la fois participé à des salons en tant que visiteur et en tant qu’exposante.

 

Que ce soit en tant que participante ou visiteur, vous misez sur un bon moyen de créer des contacts, développer votre visibilité, éveiller votre champ des possibles, nouer des partenariats potentiels, apprendre des trucs hyper utiles. Bref, les Salons Pros, c’est topissime! Je suis d’ailleurs verte, car le Var Up a lieu ce mois-ci et que je serai dans le Nord à ce moment-là…

 

 

Nous allons voir :

  • Comment participer et bien préparer votre Salon,

  • Comment bien le vivre, puis enfin,

  • L’Après-Salon.

 

3 étapes donc. Aujourd’hui, je me concentre sur l’Etape 1, je ferai une deuxième partie sur les Etapes 2 et 3.

 

Etape 1: Comment participer et bien préparer votre Salon?

 

 

Le Salon est un excellent moyen de pulvériser sa visibilité! Je le conseille vivement, qu’il s’agisse d’y participer activement en réservant un stand ou de vous y rendre en tant que visiteur.

 

 

-> Dans le cas où vous êtes « visiteur »:
 

 

La première étape consistera à réserver votre place sur Internet ou en direct, elle sera gratuite ou payante selon le type de salons. Même si c’est payant, c’est pas 4€ ou 8€ qui vous fera manger des pâtes ce mois-ci, donc osez payer votre place si nécessaire. En tant que visiteur, je vous conseille de bien préparer votre salon. Vous aurez certainement envie d’apprendre des trucs, d’en ressortir grandie, de conserver l’énergie de l’instant pour avancer dans votre projet, alors voici quelques étapes clés:

  • On prend le temps d’éplucher le programme directement sur le site, ou on imprime la liste des conférences et ateliers qui s’y dérouleront, afin de ne pas perdre de temps ni de rater une miette de ce qui pourrait être hyper intéressant pour vous,

  • On prend également le temps de prendre connaissance des intervenants présents sur place,

  • On prépare également une liste des questions qu’on aimerait poser aux intervenants comme l’INPI, les banques, un comptable, l’URSSAF, le RSI, Pôle Emploi …

  • On prépare son cartable LOL: On se munit d’un bloc-notes et de deux stylos (au cas où le premier tombe en rade) ou de son ordinateur si on n’aime pas trop écrire à la main, ou on peut aussi enregistrer la conférence ou l’atelier dans le dictaphone de son smartphone. Votre sac à main ne sera pas assez grand pour contenir les magazines dont vous pourrez vous servir sur place, ni les dépliants et les cartes des intervenants qui vous auront interpellée. Vous pouvez aussi prendre un tote-bag en plus de votre sac à main, au lieu du cartable  Et vous le remplissez au fur et à mesure! (tiens, pourquoi pas celui qu’il y aura dans la prochaine Box des EQD par exemple :p ?)

  • A l’entrée du salon, il y a souvent un plan du Salon, je vous invite à le prendre avec vous, car souvent, un Salon, c’est grand. Sinon en amont, vous pouvez aussi peut-être le télécharger directement sur le site

  • Et enfin, on prépare aussi quelque chose à grignoter et boire si on y passe la journée (au Salon Créer de Lille, j’y venais les 3 jours de suite!)

 

 

-> Dans le cas où vous y tenez un stand:
 

 

Vous avez donc été contactée ou avez contacté un des organisateurs de l’événement. Si vous êtes au moment du lancement de votre activité, je vous souhaite de ne pas avoir dépensé une blinde pour votre premier. Parce que c’est souvent au cours de ce premier salon que vous apprenez comment vous pourriez améliorer le second. Si vous êtes bien installée, que vous avez déjà une petite notoriété et que vous voulez élargir votre zone de « chalandise » par exemple, vous pouvez augmenter la mise sans problème, si les visiteurs du salon sont de vrais clients potentiels.

 

Personnellement, pour mon premier salon, on est venu me chercher. Une organisatrice a repéré mon site et m’a appelée pour savoir si ça m’intéresserait. Il lui restait quelques places, le salon avait lieu la semaine suivante. Mon premier stand était donc dans ce Salon du Bien-Être local, dans le Pas-de-Calais. J’ai payé 75€ les 2 jours. Comme mon stand était super grand, je l’ai partagé avec ma copine Aude, avec qui je co-animais ponctuellement des Ateliers de développement personnel, mixant Sophrologie et Coaching. On a donc réduit les coûts par deux, ce qui nous a permis d’acheter de quoi décorer notre stand et de faire nos flyers etc. On avait un délai extrêmement court et pas de budget pour acheter un roll-up ou un kakémono. Surtout que dans notre cas, nous avions notre activité commune à présenter (nos ateliers) + nos propres activités respectives, ce qui a engagé une préparation plus poussée que lorsque l’on a simplement à s’occuper que de soi.

 

Je vous conseillerais également de vous renseigner en avance sur l’organisation des salons de votre secteur, car par exemple, sur ce salon, il y avait déjà une conseillère en image, je n’avais donc pas le droit de me présenter comme étant « conseillère en image » puisque les organisateurs privilégiaient l’unicité des métiers. Nous étions donc référencées comme étant des animatrices d’ateliers de développement personnel et de bien-être ET on avait le droit de proposer nos flyers et cartes de visite plus discrètement sur nos autres activités, seul moment où je pouvais parler des presta en conseil en image. D’ailleurs, c’est amusant, mais ça me manque presque de ne plus faire de conseil en image, surtout à l’approche du printemps où là, j’en faisais à la pelle ♥

Bref, nous avons donc:

  • Réservé et payé notre stand

  • Echangé avec l’organisatrice sur la disposition du salon

  • Nous sommes mises d’accord sur ce sur quoi on pouvait communiquer ou pas puis, ni une, ni deux, on s’est lancée dans l’organisation express:

Go!

  • Préparé de la déco pour tables. Nos ateliers, on les voulait chaleureux et remplis de love (ça vous étonne  ) Alors, on avait mis des boîtes de gâteaux, un support pour les bonbons, des pots à crayons remplis de feutres, notre livre d’Or, des livres de développement personnel,

  • Chez Action, nous avions aussi trouvé des cadres A4 en plexi pour indiquer nos offres, carrément pratique

  • Fait nos flyers en express sur Powerpoint et imprimé encore plus en express sur Pixartprinting. 

  • Préparé des panneaux avec des collages pour essayer de bidouiller un visuel (ouais, pas de roll up ou de kakémono on a dit, c’était free style total)

  • Préparé notre miam pour le jour J (j’avais fait des quiches pour les deux jours, mais franchement, j’aurais pu m’éviter ça, y avait des sandwichs sur place, on ne le savait pas lol)

  • Préparé nos propres flyers et pris nos matériels respectifs 

  • Pris nos bons cadeaux, au cas où quelqu’un aurait envie de faire un cadeau à un autre quelqu’un

 

On a passé un super salon, mais on a aussi eu quelques couacs.

  • Rien pour pouvoir accrocher nos panneaux home made. Donc si vous vous préparez suffisamment en amont, vous pouvez faire imprimer affiches, roll up, kakémonos, tout ça tout ça

  • On a pas osé demander pour animer des mini-conférences (enfin, j’crois, je ne sais même plus…)

  • On avait pas prévu de dates prochaines d’ateliers, alors qu’on était là pour en parler, on n’avait rien à proposer en tant que tel (c’est ballot! LOL)

 

Après avoir vécu ce salon, j’ai ensuite participé à un marché de créateurs et créateurs d’entreprise pour Noël à 50 bornes de chez moi. Très mauvais plan!

  • Les gens venaient chercher du 5€ par ci, par là. Moi, j’avais mes paquets cadeaux de produits de cosmétiques bio que je proposais en complément de mon activité de conseillère en image et ce n’était pas du tout dans ce budget.

  • Là, j’avais anticipé des trucs: de jolies nappes, des pinces et du colson pour accrocher ce que j’avais à mettre sur les grilles, des paniers de Noël, j’ai passé des heures à préparer ce salon pour… RIEN! lol j’ai fait 2-3 ventes, c’était trop loin de chez moi, et les gens venaient plus en promenade. J’ai rencontré d’autres pros, certes, mais j’avais tellement froid, dans cette salle de sport non chauffée que … j’ai fini par me casser.

 

Puis, j’ai participé au marché de Noël de mon village et là, trop cool, j‘étais à l’entrée! J’avais un tout petit stand, mais là, j’ai été efficace! Palette de maquillage et drapings de colorimétrie pour montrer de quoi il s’agit, flyers, jeu concours, liste des ateliers à venir et tarif réduit si réservation sur place, cartes de visite, rencontres, bref, très sympa! J’ai du payer un truc du genre 15€ pour y exposer. J’ai fait de jolies rencontres, et vendu plusieurs places aux ateliers pendant le Salon. Mais ça restait un marché de Noël de village. 700 habitants, c’est quand même pas beaucoup  Néanmoins, ça m’a permis également d’en parler sur mon blog de l’époque, de mettre des photos de mon stand, et tout et tout. Vraiment un chouette moment.

 

Puis, j’ai créé mon propre salon, lorsque j’ai créé mon espace de co-working. Et là, on s’était fait plais’. Vous pouvez vous aussi, si vous en avez l’idée et l’inspiration, organiser votre propre salon.

  • Création de jeux concours avec tirage au sort à la fin des deux jours de salon avec des places pour des ateliers à gagner, une séance de massage par ci, un bilan naturo par-là. Résultat, on avait récupéré pas mal de mails pour informer nos clients des futurs événements

  • On avait créé un planning de conférences dont la salle était toujours pleine, c’était vraiment chouette!

  • Le conjoint d’une des professionnelles est venu jouer de la musique avec son groupe au pied de la Maison car nous étions à l’étage et côté visibilité: pas top. On avait créé une chouette ambiance, c’était cool

  • On avait aussi préparé des ptites choses à grignoter pour le côté convivial

  • On avait fait pas mal de photos pour illustrer notre site et ça aussi, c’était cool!

 

 

Donc, à retenir:

 

  • Recherchez les salons et événements à venir où se déplacerait et se trouverait votre clientèle cible. Le marché de Noël de créateurs à la frontière belge, c’était vraiment pas le bon plan, même si mes clientes parcouraient la région pour venir me voir. Dunkerque, les Ardennes, Lille, Arras, Cambrai, elles venaient de partout et pourtant là, j’avais fait le mauvais choix car je ne touchais pas du tout ma clientèle idéale!

  • Du fait de la préparation en amont des prochains événements auxquels vous pourriez participer: anticipez sur le budget à investir, la déco de votre stand, l’impression de roll-up, kakémono, et autres affiches, flyers et cartes de visite

  • Proposez l’animation d’une conférence pour présenter ce que vous faites est une excellente idée! Vous vous rendez visible, vous humanisez votre approche et vous rendez vivant ce que vous faites 

  • Imaginez ce que vous aimeriez trouver en tant que visiteur, sur le stand que vous prévoyez de tenir, et laissez parler votre créativité, faites-vous plaisir, allez-y à fond, vous en récolterez forcément les fruits, dans l’immédiat ou a posteriori. Une nana qui était venue au Salon « comme ça », s’est un jour mise à participer à tous mes ateliers de développement personnel 2 ans après m’avoir découverte au salon!

  • Prévoyez des colson, des pinces en métal pour fixer des fonds sur les grilles (rideaux, nappes) de manière à recouvrir complètement les grilles

  • Prévoyez des petites choses à grignoter si ça vous fait plaisir, moi j’aime l’idée du bonbon, du biscuit, qui apporte un petit côté régressif et convivial

  • Planifiez vos prochains événements dans votre emploi du temps et proposez des pré-réservations

  • Pensez aussi à un tarif salon si réservation immédiate

  • Prévoyez un jeu concours avec tirage au sort en fin de journée (ou de salon), ça vous permet également de faciliter votre approche, vous avez quelque chose de potentiellement sympa à leur offrir, donc vous serez plus à l’aise pour parler de ce que vous faites. Faites en sorte que le gain ne corresponde pas à vos prestations mais à un truc en plus, du genre Objet ou Livre inspirant, … Evitez les réduc, trop de réduc tue la réduc.

  • Pensez également à votre confort: une tenue de rechange au cas où vous renversez votre café, un gilet et une écharpe si l’endroit n’est pas chauffé (ça arrive souvent), de l’eau, de quoi grignoter, …

  • Demandez des chaises si besoin, si vous voulez que vos clients puissent s’asseoir auprès de vous

  • Prévoyez de quoi recouvrir les tables parfois abîmées et faites en sorte de créer une harmonie, votre stand doit être joli, frais et accueillant, faites comme si vous receviez des invités chez vous

  • Prévoyez du sopalin si vous renversez votre café bis ( bah quoi? faut bien qu’j’aie des défauts!)

 

 

Je reviens plus tard avec la suite, mais déjà là, je pense qu’y a matière à faire 

Bon ouik, les gonz!

 

Céline

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Cris du Coeur et Appel de l'Humanité

27.11.2018

La concurrence telle qu'on nous la montre, c'est has been et c'est tant mieux...

23.01.2018

1/10
Please reload

Vous aimerez peut-être:

 

Hello à toutes et Bienvenue ! 🙂

 

Je suis Céline et je vous aide à créer le style de vie qui colle VRAIMENT à votre personnalité et vos aspirations, à travers le biais de l'entrepreneuriat, ou pas ;) ! 

J'aide toutes celles qui se sentent étriquées dans cette société aussi has been que source de tous les possibles, à se libérer des conditionnements pour créer LEUR vie de kifs. Si vous êtes ici, apprêtez-vous à retrouver votre âme d'enfant, vous réveiller après un loooooong sommeil, entrevoir le soleil de la vie, et lui ouvrir les bras. 

 

Enfin! 💃

© 2017 Les Serial Kiffeuses - Marque Déposée - Tous droits réservés

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle