Voir infiniment plus grand... + exercice :)

07.06.2017

 

 

 

 

Le 6 Janvier, j'avais partagé cette réflexion sur mon Groupe des Entrepreneuses Qui Déchiiiiiiirent! et j'y ai repensé ce matin. Je ne pouvais pas laisser ça loin loin dans le fil d'actualité sans qu'il ne serve encore :)


Depuis que j'ai écrit ce post, c'est un truc de maboule, j'ai sorti un Défi Visibilité sur un coup de tête, puis créé un Agenda à destination des Entrepreneuses avec Scarlett sur un coin de plan de travail, créé encore un autre Défi, et encore un autre, et un Programme Intensif, sorti un nouveau site, déposé mes deux marques, créé les Produits Dérivés les Entrepreneuses Qui Déchirent, déménagé sur cette magnifique plage que vous voyez en photo et ... créé un Club national à destination des Entrepreneuses: le Club (très) privé des EQD! Et je n'avais pas imaginé trois secondes tout ce qui se passerait en 5 mois de ma vie! Truc de malade, quoi...

 

 

 

[Voir infiniment plus GRAND! + exercice]

 

 

Quand j'ai démarré mon activité, je voyais l'entrepreneuriat en rose! Faut dire que je sortais de l'EDHEC, super école de commerce, que j'avais de la bouteille en matière de gestion de boutiques, et que j'avais confiance en ceux qui m'accompagnaient à l'époque. Ceux qui m'accompagnaient sont ceux qui ont commencé à m'accompagner avant que je n'intègre l'EDHEC. Je n'ai donc pas jugé bon d'intégrer l'Incubateur de l'école, pensant être entourée de personnes compétentes et qui font tout pour que tout fonctionne au mieux pour toi. Et puis, je suis sortie diplômée, avec un paquet de connaissances en plus, une passion insoupçonnée pour la finance, et une vision de l'entreprise totalement différente. Passionnant. Et puissant. Et puis, une fois mon diplôme reçu, mes accompagnements ont repris, et je ne suis redevenue que ... chômeuse en reconversion.

 

Il pleuvait de la petitesse tout autour de moi. Peut-être en moi d'abord, mais aussi dans tout ce que je recevais pour m'accompagner dans mon projet. Tout m'amenait à voir les choses en petit, en moins bien, en moins passionnant, en moins déroutant, en moins palpitant, en moins grand, en moins de moi aussi... Alors j'ai commencé à adopter la logique de l'auto-entreprise.

 

Penser petit, voir petit, pas trop d'ambition, pas trop d'audace, pas trop de moi, qui pourrait me discréditer, trop passionnée et survoltée que j'étais (ouais, le moule, toujours le moule). Et puis, j'ai continué. Mais je me sentais trop mal! Trop petite, trop "moins", trop anesthésiée, abrutie par cette petitesse. Et pourtant, celles qui me connaissent dans la vraie vie savent que j'ai déjà un très bon capital confiance en moi et que tout ce que j'entreprends, je le réussis quasi toujours. Mais là, j'étais à bout de souffle. J'avais besoin de retrouver de l'élan, de me sentir poussée vers le haut, puissance 10 000, comme sur un skyboard. 

 

Alors j'ai commencé à faire tout ce qui me portait vers le haut! Marcher, beaucoup. Structurer, un peu. Mais Lire. Surtout. Lire ... Je lisais des livres qui me donnaient l'élan de reprendre le pouvoir. J'avais besoin de me sentir à mon maximum, et pas à mon minimum. Alors moi qui avais au préalable une perception négative du monde de l'entrepreneuriat et du business, je me replongeais dans mes cours et dans des livres sur le thème de l'entrepreneuriat ambiance business school (pas ceux qui t'apprennent à faire dans le tout petit) en me disant une chose: ceux qui m'ont accompagnée dans ma démarche entrepreneuriale projetaient leurs propres angoisses sur moi: pas de risque, la maîtrise d'un domaine de compétence (même si je me faisais chier comme un rat mort), pas la zone de génie (trop incertaine, pas assez testée)....

 

J'en parle souvent. Encore hier en atelier, j'en ai reparlé. La sécurité que l'on veut nous vendre à tout bout de champs, en achetant une maison, en gardant ce CDI toute sa vie, en épargnant 100% de ce qu'il reste charges déduites, surtout pas de fun, ou pas beaucoup, ... n'est autre que le reflet d'un besoin de protéger en permanence, de sauver, de sécuriser, d'anticiper, de prévenir, de.... soulager un sentiment d'insécurité qui ne peut s'apaiser qu'intérieurement. 

 

Nous sommes nés des enfants d'après-guerre. Leurs propres parents, nos grands-parents, n'avaient qu'un but: assurer leur survie et la survie de leurs enfants, essayer de les nourrir correctement et leur permettre l'éducation. L'objectif était donc de transmettre ce message: "Travaille bien à l'école, mon enfant et tu auras un avenir différent du mien". Puis, nos parents ayant pris le premier job pas forcément kiffant nous ont transmis cette valeur travail. Ce sens de l'effort. Et ce sont de belles valeurs. Infiniment belles. Quand j'ai commencé à travailler, j'ai adoré travailler. J'ai adoré me lever et aller bosser dans cette boutique de fringues. J'ai adoré faire mon maximum pour le confort et le plaisir de mes clientes. J'ai adoré rejoindre mes collègues qui avaient cette même valeur travail et derrière elle, une magnifique valeur qu'est la solidarité. 

Et puis la crise. Et puis la réduction des budgets. Et puis le harcèlement. Et puis l'épuisement. La souffrance a progressé au travail alors qu'initialement, on était contentes de bosser! Et quand on entreprend, c'est pour dire: "Fuck la souffrance! Fuck la survie! Je veux vivre et comme je l'entends". Quand j'ai entrepris, j'ai commencé petit. J'avais des idées de trucs super géants, une vraie volonté de changer les choses, puis je me suis rappelée combien j'étais petite, toute seule, du haut de mon 1,62m. 

 

Mais à force de suffocation, et la maternité ayant fait de moi une personne tellement différente, j'ai décidé de TOUT FAIRE PETER. Je me suis détachée de ces croyances qui ne m'appartenaient pas. J'ai affirmé les nouvelles que je me suis créées, haut et fort! Et les ayant affirmées haut et fort, elles se sont confirmées et sont devenues MES vérités. Celles de tous mes instants. Et des vôtres, du coup. Parce qu'en me libérant des souffrances des autres, d'un passé qui ne m'appartient plus et qui parfois ne m'a jamais appartenu, parce qu'en me libérant des croyances de ce qu'est le monde d'aujourd'hui et de ce que sera le monde de demain, je recrée tout à MA manière. Et MA manière, ma vision, est super méga géante! Je vois infiniment grand, l'infiniment petit n'est plus. PAS MOINS QUE LE MEILLEUR... Elle me suit encore... 

 

Détachez-vous de la petitesse, du moins, du moins bon, du moins bien, du moins agréable, du moins plaisant, du moins kiffant. Détachez-vous de la souffrance passée pour enfin penser et rêver en grand. Détachez-vous du besoin de sécurité absolue. Elle n'existe pas. Détachez-vous des croyances qui ne vous appartiennent pas et créez-en des nouvelles rien qu'à vous.

 

Je vous invite à un petit exercice. Prenez de quoi noter pour graver ceci sur le papier. Puis venez si vous le souhaitez partager votre réflexion. Faites fi du faisable/pas faisable, bloquez le mental et laissez-vous aller à la rêverie:


- De quelle croyance est-ce que je décide de me libérer dès ce mois de Janvier (Du coup Juin) 2017?
- Elle est comment, mon entreprise, dans mon idéal et dans sa vision la plus haute? 
- Si tout était possible et que j'osais voir les choses en grand, où en serait mon entreprise dans un an?
Hâte de vous lire ;)

 

 


 

OSEZ VOIR PLUS GRAND. INFINIMENT PLUS GRAND, SANS AUCUNE LIMITE... Faites comme si TOUT était possible...

 

 

 

With Love,

 

 

Céline.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Cris du Coeur et Appel de l'Humanité

27.11.2018

La concurrence telle qu'on nous la montre, c'est has been et c'est tant mieux...

23.01.2018

1/10
Please reload

Vous aimerez peut-être:

 

Hello à toutes et Bienvenue ! 🙂

 

Je suis Céline et je vous aide à créer le style de vie qui colle VRAIMENT à votre personnalité et vos aspirations, à travers le biais de l'entrepreneuriat, ou pas ;) ! 

J'aide toutes celles qui se sentent étriquées dans cette société aussi has been que source de tous les possibles, à se libérer des conditionnements pour créer LEUR vie de kifs. Si vous êtes ici, apprêtez-vous à retrouver votre âme d'enfant, vous réveiller après un loooooong sommeil, entrevoir le soleil de la vie, et lui ouvrir les bras. 

 

Enfin! 💃

© 2017 Les Serial Kiffeuses - Marque Déposée - Tous droits réservés

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle