Quand Capital vomit le Développement Personnel ...

20.11.2017

 

 

 

Hier soir, ma mère me dit "Céline, y a un truc sur les Coachs dans Capital ce soir!" Cool! Moi qui n'ai pas eu l'occasion de regarder un truc à la télé depuis des mois, je m'attendais à passer un bon moment. Construit. Objectif. Un truc pro, quoi. Après ce que j’ai vu hier soir, je comprends pourquoi je préfère Cash Investigations et une Elise Lucet moins sensationnaliste et dans une VRAIE posture de journaliste. Parce que là, Capital, c'était pas du journalisme. C'était juste un demi-reportage, absolument pas objectif puisque dès le départ, ils étaient en mode

 

 

On va tâcler le développement personnel, on n'aime pas ça.

 

 

Déjà, voyons le résumé que je viens de retrouver 

 

" Ils sont voyants, investisseurs ou coach de vie et ils vous font miroiter monts et merveilles. Enquête sur ces marchands de rêves pas toujours très scrupuleux. «Ces coachs qui vous promettent de réussir». Vous voulez changer de vie, trouver la clef du bonheur ou créer votre entreprise ? Aujourd'hui près de 6 000 coachs sont là pour vous conduire vers la réussite. - «Voyance : votre avenir vaut de l'or». Un Français sur trois consulte régulièrement un voyant ; certains vont même jusqu'à dépenser 1 000 euros par mois. - Placements miracles : les nouveaux escrocs». Des sites Internet font miroiter des rendements faramineux de 6 à 8 % par an en achetant des diamants à prix cassés"

 

Sous-entendu: on veut faire du buzz, alors on va parler d'arnaque et on va dire que Coachs & Cie, c'est des escrocs. Et pis comme ça c'est cool, si les gens sentent qu'ils ne peuvent surtout pas faire confiance aux pseudos pros du développement personnel, on continuera à faire de l'audience. Nous, on fait flipper les gens. On veut pas qu'ils aillent bien.

 

En fait, ce que vous ne savez pas, c’est qu’en agissant de la sorte, en appuyant encore sur le côté méfiant, en ne montrant pas l’endroit du décor, et en focalisant sur l’envers pas super super joli (parce qu’en vrai, des coachs, y en a plein des biens) ils font pareil que tous ceux qu’ils accusent: ils font du buzz en jouant sur votre sensibilité et vos émotions!

 

Les bons petits sauveurs qui viennent vous avertir des dangers sont en fait en train de vous manipuler (vous renseigner sur le triangle dramatique de Karpman qui met en lumière les jeux de pouvoir. Victime - Bourreau ou Sauveur) En se mettant en posture de sauveur de ces méchants bourreaux du développement personnel, ils vous manipulent en fait... Ils auraient bien besoin de quelques séances de Psychologie Positive d'ailleurs, parce qu'ils voient un peu le verre à moitié vide, non? ;)

 

Je vais donc essayer d’être la plus objective possible, ce, tout en vous partageant mon propre ressenti et recul après 5 ans de pratique du Coaching et au moins 10 dans le Développement Personnel. Je ne détiens aucune vérité, je partage ce qui sonne juste en moi. Libre à vous ensuite de penser ce que vous avez envie de penser, il me tenait juste à coeur de rééquilibrer les choses et permettre à chacun de se faire une opinion et non d'ingérer une opinion clairement orientée. Parce que là, il nous manque de gros morceaux. On veut traiter du coaching? Avec GRAND plaisir. Mais dans ce cas, essayons de faire un reportage propre et offrons des clés aux spectateurs pour leur permettre de détecter un bon coach, comment choisir son accompagnant.... Là, on a le procès, on lit l’antithèse tout au long du reportage. On n’a pas l’introduction. On n’a pas la thèse. Et donc, on manque cruellement d’objectivité.

 

Je vous parlerai donc de ce que je réfute dans le monde du développement personnel, de ce qu’est un Coach en vrai, et également de Raphaëlle Giordano. Parce que ce qui a été fait contre elle, était… révélateur des limitations personnelles de la journaliste en fait… Donc sa vérité...

 

 

 

LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL, LE COACHING ET SES DÉRIVES...

 

 

On peut montrer les dérives sectaires, parce que c'est un fait, il y en a des tas. J’en ai rencontrés. Je ne connais que de noms et n’ai jamais rien suivi des Franck Nicolas, Anthony Nevo qui n’a pas été nommé dans le reportage mais qu’on a vu et David Laroche, donc je ne donnerai aucun avis sur leur sujet. Donc je ne sais pas ce qu'ils font, à combien ils le vendent, et ça ne m’intéresse pas. Je n’épiloguerai pas des heures sur ça, je n’ai tout simplement pas d’opinion, ça ne me parle simplement pas car je n’ai pas assisté à quoique ce soit ni ne peux vérifier si c’est mesurable dans le temps. 

 

En revanche, concernant votre participation, vous, journalistes, à un séminaire de David Laroche, je pense qu'il aurait été judicieux de prendre quelqu’un avec vous qui est un des clients préférés de DL (donc une personne dont le besoin peut potentiellement être comblé selon l'intitulé du séminaire choisi, parce qu’il est évident que si vous n’êtes pas un des clients cibles de DL, vous ne serez pas réceptifs et observerez de manière analytique. L’idée est bonne, y aller avec une personne qui en aurait eu besoin aurait été plus pertinent pour en mesurer les effets, c’est mon avis…)

 

 

Ce que je dénonce très souvent dans le domaine du développement personnel et notamment du coaching, c'est :

 

 

—> Les techniques de marketing qu'utilisent des tas de références du développement personnel. Je suis anti fausses promesses du genre « C’est super facile, fais ce que je te dis et ta vie changera » parce qu’en plus, ça, c’est du conseil, pas du coaching. Le martelage à coup de mailings à la chaîne, merci bien, mais ça s'appelle du harcèlement. Tout ceci m'horripile au possible. Parce que beaucoup cèdent à ces techniques de manipulation. Quand j’ai commencé à dénoncer tout ça, je ne me suis pas fait beaucoup de copains, mais l’éthique et mes valeurs avant tout, je me fous de ce qu’on pensera de ce que je dis.

 

—> L’attribution du terme coach quand on n’est pas formés m'agace. Les Coachs auto-proclamés? 4000? On en est loin, je pense. Par contre 2000 certifiés? Je pense plus que ça. Et même s’ils ne sont pas certifiés, ils peuvent être formés et avoir reçu un certificat de fin de formation. Donc là encore, vous donnez des chiffres sans y mettre de nuance (quand on parle de ce qu’on ne connaît pas et qu’on y met une intention franchement pas jolie jolie….). Il y a donc une catégorie de coachs formés non certifiés mais formés quand même. 

Bref, l’auto-attribution du terme de coach parce qu’on trouve ça cool sans avoir aucune formation, ça me gonfle. Pas pour moi, mais pour la profession et pour les clients. C’est dangereux. Pour pratiquer le coaching, on pose un cadre, des valeurs incontournables sont indispensables, et la posture est très différente du conseiller ou du sauveur en tout genre. Un coach a BESOIN d’une formation pour acquérir ces fondamentaux. Il a lui-même dû travailler sur lui AVANT de s’installer et avoir été suivi en thérapie, parce que c’est SAIN pour lui, sa posture et son rapport avec ses coachés. 

 

On n’a pas besoin de faire une formation certifiée pour acquérir ces notions parce que ce n’est pas encore obligatoire en France (quand?) mais si on n’a jamais fait de coaching ni n’avons travaillé sur nous, il est nécessaire de se former sur une formation haute qualité. Demandez les retours de participants, ce qu’ils ont appris, s’ils se sentent outillés, comment ils vivent leurs séances aujourd’hui … Parce que des formations de coaching, y en a des tas (et même des certifiantes) qui sont… creuses, vides, et dont parfois les formateurs n’ont absolument jamais été formés au coaching ni supervisés (je vous avais dit que j’avais croisé des escrocs…) Il y a des vendeurs de rêve qui vous disent qu’on peut vivre rapidement du coaching alors que c’est faux! C’est un vrai cheminement, et il est nécessaire d’entendre et vivre certaines choses concrètes. Ce n’est pas magique. 

 

Personnellement, j’ai suivi une thérapie 2 fois pendant 1 an, ensuite, j’ai été formée dans mon entreprise en management par le coaching, les résultats ont été absolument géniaux, que ce soit pour les équipes que pour le résultat en termes de productivité et rentabilité de mes magasins. Pendant la construction de mon projet pro, je me suis re-formée aux fondamentaux du Coaching, j’ai été coachée quand j’étais en reconversion professionnelle au sein de mon parcours en école de commerce, je me suis re-formée au Coaching Professionnel, à la Psychologie Positive (qui est une science hein quand même), j’ai pratiqué en formation, en atelier, en séances individuelles,  je lis énormément, et je me forme à l’Hypnose, à la PNL et à l’Analyse Transactionnelle. Un coach se forme en continu et pas seulement en marketing!

 

—> La quête de reconnaissance absolue et le besoin de se positionner en tant que gourou me fait sortir de mes gonds car là, on tombe dans la manipulation et parce que clairement, ça énonce bien un besoin de reconnaissance non comblé et donc un manquement à une étape de la connaissance de soi. Et pour accompagner ensuite… pas terrible. On retrouve les jeux de pouvoir qui sont anti-éthiques du coach

 

—> L'intention de devenir riche (facilement de surcroît), avant l’intention d’aider les coachés à atteindre leurs objectifs fausse totalement la démarche car on va avant tout se former aux techniques marketing douteuses avant de penser au bien-être de ses clients. Et ça, c’est anti-éthique aussi.

 

—> L’absence totale de remise en question, la certitude absolue que nous sommes celui ou celle qui SAIT ce qui est mieux pour l'autre, c’est anti-éthique aussi car le coach NE SAIT PAS, il connecte l’autre à son potentiel et ses ressources personnelles. Il élargit son champ des possibles par le questionnement, il laisse l’autre puiser dans son esprit les ressources qui le mèneront vers l’objectif. Il peut apporter un peu de son expérience personnelle, partager autour de son vécu mais l’autre est totalement libre de choisir et décider du COMMENT et du QUAND il peut faire pour… On ne culpabilise pas et on ne dit pas à l’autre que si il fait un prêt pour un home cinéma tant pis pour lui, sa vie dans 5 ans sera toujours la même, blablabla… 

 

Donc en soi, que l'on souhaite montrer les dérives et manipulations en tout genre me va très bien, je suis anti-escroc, anti-manipulateur, anti-jeux de pouvoir où l’on se met en posture de sauveur qui détient la clé qui changera ta vie pour toujours parce que c’est pas vrai, c’est anti-éthique aussi. 

 

C’est devenu facile, on s’installe en tant que coach, on dit qu’on fait du coaching et en fait, on a lu 4-5 livres de développement personnel et on grandit soi, en suivant d’autres coachs ou praticiens. Ce n’est pas bien, c’est dangereux pour les clients et je ne suis pas du tout d’accord avec ça. 

 

 

 

 

 

 

RAPHAËLLE GIORDANO, POURQUOI ÇA?

 

Le truc qui m'a le plus gonflée dans le reportage, c'est l'attitude des journalistes envers l'auteure du best-seller "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une". Tâcler les meufs comme Raphaëlle Giordano en disant "Ça la fout mal, de gagner de l'argent sur le malheur des autres! » n’est autre qu'une représentation personnelle de la journaliste et le reflet de sa propre limitation. Donc absolument pas quelquechose d’objectif. Elle a lu la phrase que la maison d’édition a choisi en couverture de son livre « Le livre qui a rendu je ne sais plus combien de personnes heureuses » ET ALORS?  

 

Je suis anti recettes toutes faites au bonheur, mais en aucun cas, il n’a été dit que l’intention était de rendre les gens heureux. Il est évident que ce livre a fait beaucoup de bien à des tas de personnes qui l’ont lu. C’est rafraîchissant, ça donne quelques pistes, de l’espoir et voilà. Maintenant, la promesse n’a jamais été d’écrire un guide du bonheur. C’est un ROMAN. C’est fait pour se changer les idées et lâcher prise. Kiffer, quoi. 

 

 

A propos de R Giordano, je pense qu’on a tout mélangé en 5 pauvres minutes de reportage. On aurait pu aller plus loin sur le sujet du bonheur parce que oui, je suis d’accord, il n’y a pas de recettes au bonheur. Maintenant, à propos du fait que ce livre ait changé la vie de Mme Giordano en mieux, je vais dire un truc qui choque beaucoup de monde mais ouais, on a le droit de vouloir une vie passionnante, dans laquelle on surfe sur nos talents pour créer le job qui nous fera VIVRE.

 

Raphaëlle Giordano a le droit de BIEN GAGNER SA VIE et d’être RÉTRIBUÉE POUR LE SUCCÈS DE SON ROMAN sur lequel elle a bossé dur, dont elle fait la promotion partout aussi parce qu’on le lui demande (y a une maison d’édition derrière, les gars) 

 

 

ON A LE DROIT DE BIEN GAGNER SA VIE, D'ÊTRE CONFORTABLE FINANCIÈREMENT CE, EN AIDANT LES GENS À ÊTRE PLUS HEUREUX.

 

 

Mais dans notre culture où il faut en chier et être dans le sacrifice permanent, on pense que argent = sale ou argent = gros poste où tu es toujours sur la route et ne voit pas ta famille. C’est une croyance. On a le droit de bien gagner sa vie, d’être rétribué pour ce qu’on fait SURTOUT si on permet vraiment un mieux-être MESURABLE auprès de nos clients. Si les gens ont été divertis, se sont sentis mieux à la lecture du roman, pourquoi condamner? L’objectif est atteint: elle a écrit un ROMAN qui fait du bien aux gens. 

 

Et enfin, le comble! Elle n’a pas mis en place de Rumignotte? Quelle arnaqueuse, elle donne des conseils qu’elle n’applique pas! Ils sont rigolos chez Capital, parce que c’est comme si on reprochait à un prof d’Histoire de ne pas faire les devoirs qu’il donne aux élèves le soir. Quewaaaah? Il ne fait pas ses devoirs? Bah en fait, il n’en a juste pas besoin lui, hein, il connaît les dates et tout et tout. Vous voyez, c’est pareil pour Raphaëlle, dis donc! Elle est bien dans ses pompes et à sa place, elle se sent bien là où elle est, comme elle est. A-t-elle besoin de ça? NAN.

 

Donc que vous vouliez dénoncer les pratiques et dérives sectaires, c’est valeureux de votre part et je vous en remercie. Mais faire un reportage propre aurait été de montrer des interviews de coachs en train d’animer un atelier sur les émotions, la reconversion professionnelle, de partager avec des pros accessibles qui vous expliqueront comment ils travaillent et pourquoi? De montrer comment se déroule une séance. D’interviewer quelques personnes qui ont concrètement fait avancer leur vie suite à un coaching de Franck Nicolas ou David Laroche…. 

 

Avez-vous interviewé Raphaëlle Giordano en lui demandant comment était né ce roman? Comment a-t-elle découvert ces pistes? Si elle a eu un jour besoin d’utiliser les outils qu’elle partage? 

 

Oui, je suis contre les recettes toutes faites et les injonctions et autres recettes du bonheur. Parce que la recette pour moi n’est pas du tout la même recette pour mon conjoint, ma fille ou ma soeur. Mais s’il-vous-plaît un peu d’objectivité et de bon sens. Interrogeons les coachs sur leurs pratiques, demandons-leur quelle différence avec un travail en psychothérapie, faisons quelquechose de construit à l’image des dissertations qu’on faisait au lycée, vous vous souvenez? Thèse antithèse synthèse? Là, on n’a que l’antithèse. Et ce dès le début.  

 

J’vous laisse, j’ai une vidéo à tourner au bord de la mervous savez, ce cadre magnifique, … (Dénoncez-moi, je dis aux gens qu’ils peuvent créer la vie qu’ils veulent comme j’ai réussi à créer la mienne…)

 

 

 

Céline

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu? Vous pouvez vous abonner là, juste ici ;) 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Cris du Coeur et Appel de l'Humanité

27.11.2018

La concurrence telle qu'on nous la montre, c'est has been et c'est tant mieux...

23.01.2018

1/10
Please reload

Vous aimerez peut-être:

 

Hello à toutes et Bienvenue ! 🙂

 

Je suis Céline et je vous aide à créer le style de vie qui colle VRAIMENT à votre personnalité et vos aspirations, à travers le biais de l'entrepreneuriat, ou pas ;) ! 

J'aide toutes celles qui se sentent étriquées dans cette société aussi has been que source de tous les possibles, à se libérer des conditionnements pour créer LEUR vie de kifs. Si vous êtes ici, apprêtez-vous à retrouver votre âme d'enfant, vous réveiller après un loooooong sommeil, entrevoir le soleil de la vie, et lui ouvrir les bras. 

 

Enfin! 💃

© 2017 Les Serial Kiffeuses - Marque Déposée - Tous droits réservés

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle